in ,

Conférence des gouverneurs : un round up sur l’état des chantiers

Décentralisation et ordre public, tel est le thème de la 2e conférence semestrielle des gouverneurs de régions qui se déroule du lundi 14 au mardi 15 juin 2021 à Yaoundé. Il s’agit de la seconde conférence semestrielle des gouverneurs de régions, présidée par le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji.

Pour les patrons des régions, il est question d’intégrer et d’assimiler  les défis d’ordre public au Cameroun à l’ère de la décentralisation. Pendant ces deux jours des travaux, ils ont évalué les situations sécuritaires, sanitaires et infrastructurelles du Cameroun.

L’objectif étant d’apprécier le niveau d’exécution des projets concernés, d’arrêter un chronogramme d’achèvement des travaux et d’examiner pour  les lever, les difficultés de mise en œuvre dans l’exécution des projets routiers et autoroutiers.

L’état d’avancement des chantiers routiers en cours sur le territoire national représente un casse-tête pour le gouvernement camerounais à l’exemple de la pénétrante Est de douala qui est empruntée pour le transit par camions des marchandises du port de Douala vers le Tchad et la Centrafrique. Les travaux démarrés en 2019 sur ce tronçon, ont connu un semblant d’accélération en marge du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) Total 2020 que le pays a récemment abrité et ne sont malheureusement pas encore terminés. Le 9 Août 2019 le ministère des travaux publics a confié ce chantier au canadien Magil suite à la résiliation du contrat avec l’entreprise chinoise Wietc/Crcc14 pour faute de lenteurs.

Un tout autre exemple et pas des moindres, la route Babadjou-Bamenda. En chantier depuis 2017, les travaux ont été arrêtés le 14 janvier 2021 à la suite d’une attaque de sécessionnistes armés venus du Nord-Ouest. Sogea Satom, adjudicataire dudit marché, a manifesté son retrait du projet, justifiant un cas de force majeure en rapport avec la situation sécuritaire dans la zone d’intervention du projet, ouvrant ainsi la voie à une énième résiliation de contrat.

Le ministre de l’Administration territoriale(Minat), Paul Atanga Nji recommande ainsi à tous les gouverneurs présents à cette rencontre d’assurer un suivi de proximité de tous les projets en cours dans leurs régions respectives, afin d’endiguer le phénomène des chantiers abandonnés.

Danielle Biloa

Rédigé par : Danielle Biloa

Détentrice d'une maîtrise en droit des affaires, Danielle Machia epse Biloa est une journaliste autodidacte.Elle fait partie de l'équipe de rédaction du groupe BTP Afrique.

RWANDA : ouverture de la Kigali Innovation City (KIC)

Rwanda: Le barrage hydroélectrique de Rusumo Falls connaît un taux d’avancement de 80%.