in ,

Egypte: Le réseau ferroviaire s’agrandit et devient l’un des plus performants d’Afrique

Hyundai Rotem, consortium sud-coréen, a obtenu un contrat de 124.8 milliards de wons soit 110.3 millions de dollars avec les chemins de fer nationaux égyptiens (ENRMP).

Le groupe coréen se focalisera sur la modernisation d’un système de signalisation ferroviaire sur la ligne Nag Hammadi-Louxor (118km), située le long du cours supérieur du fleuve Nil. Le dispositif sera déployé sur une période de 3ans.

L’Egypte depuis quelques années a entrepris des travaux colossaux pour moderniser et agrandir son réseau ferroviaire de plus de 5 000 km. Le pays continue la mise à niveau de son infrastructure, comme la production en Egypte de voitures de métro et de trains électriques, de systèmes de signalisation et de communication, ainsi que des équipements de commande et de contrôle.

Selon la feuille de route du gouvernement égyptien, la multinationale vise à fabriquer localement des trains pour répondre aux besoins du pays, en même temps que pour en exporter. C’est dans le cadre de ce programme qu’a été créée, en novembre 2020, la Société nationale des industries ferroviaires d’Egypte (National Egyptian Railway Industries Co – NERIC).

D’après le ministre des Transports, Kamel al-Wazir, NERIC compte fabriquer localement 25% des wagons de métro et de trains électriques d’ici deux ans, 50% après quatre ans et 75% d’ici six. Il a également révélé la signature d’un contrat portant sur la commande de 32 trains climatisés à Hyundai. Ces locomotives seront déployées sur la ligne 3 du métro du Caire qui a subi d’importants travaux de modernisation et d’agrandissement.

Madeleine Shirley

Rédigé par : Madeleine Shirley

Maroc: Le secteur ferroviaire marocain présente son modèle de développement

Madické Ndiaye: Directeur général d’Archi Ndiaye construction