in ,

Côte d’Ivoire: L’Académie Internationale de lutte contre le terrorisme désormais opérationnelle

French Foreign Affairs Minister Jean-Yves Le Drian with Ivorian Prime Minister Patrick Achi attend the inauguration of a new international academy that will train civilian security experts and military officers in the fight against terrorism, in Jacqueville, Ivory Coast June 10, 2021. REUTER/Luc Gnago

À la fois une école pour des cadres et un camp d’entraînement, l’Académie Internationale de lutte contre le terrorisme (AICLT) a été inaugurée le 10 Juin 2021.

Construite dans la station balnéaire de Jacqueville, à une cinquantaine de kilomètres d’Abidjan, sur une superficie de 1 100 hectares de cocoteraies, l’Académie internationale de lutte contre le terrorisme doit notamment former, en collaboration avec plusieurs pays dont la France, des cadres de la lutte « antiterroriste » venus en particulier des pays ouest-africains les plus affectés par la violence djihadiste.

L’initiative avait été officialisée en novembre 2017 par les présidents français Emmanuel Macron et ivoirien Alassane Ouattara, en marge d’un sommet entre l’Union africaine (UA) et l’Union européenne (UE) à Abidjan. Quelque 500 stagiaires ouest-africains ont déjà été formés depuis 2017 à l’AILCT, avant son inauguration. Le projet n’avait plus connu d’avancée, faute d’entente sur le financement chiffré à environ 20 millions d’euros.

Trois bâtiments permettent d’accueillir « trois stages de formation de 25 stagiaires » qui participent à des entraînements des forces spéciales et sont formés à faire face à la menace « terroriste ». L’AICLT devait accueillir et former « policiers, militaires, gendarmes, magistrats ou encore douaniers et personnels des administrations pénitentiaires ». Elle repose sur trois piliers : Une école des cadres dédiée aux acteurs de la lutte contre le terrorisme en situation de responsabilité et issus des différents ministères de la justice, de l’intérieur et des forces armées ; Un camp d’entraînement qui disposera des installations spécifiques (infrastructures de tir, diversité de milieux, urbain, maritime, lagunaire, 3D…) ; Un institut de recherche stratégique permettant le partage de doctrines, l’analyse de la menace, l’échange de retours d’expérience entre les différents partenaires.

Madeleine Shirley

Rédigé par : Madeleine Shirley

Côte d’Ivoire: Le parc des expositions d’Abidjan : Un projet moderne, culturel et emblématique

Maroc: Un nouveau showroom pour la robinetterie à Tanger