in ,

Sénégal: Le boom de de la terre rouge et de la brique de terre en remplacement du béton gris

Du à l’urbanisation croissante au Sénégal, les architectes de la nouvelle génération, entende promouvoir la fabrication des briques en terre pour les constructions.

Depuis les années 2000, le secteur du bâtiment et des travaux publics enregistre une croissance constante en termes de construction. Devenu l’une des plus grandes sources d’emploi dans le pays, le Btp tend à s’inscrire dans les cinq prochaines années comme un acteur primordial de l’économie nationale.

Afin de limiter les dégradations environnementales et offrir une meilleure qualité de l’habitat, certains architectes de la jeune génération souhaitent que Dakar et même le Sénégal tout entier s’oriente vers un type de construction écologique responsable, avec des bâtiments faits en briques de terre crue. Tel est le cas de Doudou Deme fondateur de l’entreprise d’architecture Elementerre « chacun à son niveau doit faire ce qu’il faut. Mais à partir du moment où l’Etat construit en terre, les gens se poseront moins de question ». Selon lui, beaucoup accepteraient plus facilement ce mode de construction si jamais les bâtiments publics financés par l’Etat l’étaient. Rappelons que la terre offre de nombreux avantages tels qu’une disponibilité facile. Elle permet la création de nouveaux locaux et une redynamisation du savoir-faire traditionnel.

L’entreprise Elementerre pionnière en la matière, ambitionne installer un système de production, automatique dans le but de passer d’une capacité de production de 1000 à 4000 briques en terre par jour.

D’après certaines sources, le secteur du btp constitue une raison du manque d’eau et d’électricité dans le monde et est responsable d’importantes émissions de chaleur. Cela dit, au Sénégal, 75% de la consommation énergétique et des émissions de gaz à effet de serre sont issus d’activités liées au bâtiment.

L’implantation de ce mode de construction permettra donc, non seulement de réduire la pollution des cimenteries et la production d’électricité mais aussi de conserver la fraîcheur dans les appartements. Notons que le béton n’est pas adapté au milieu urbain des pays au climat tropicaux car il transforme les habitats en  véritable four où les températures peuvent facilement atteindre les 38°C dans la journée.

Isabelle makamto

Rédigé par : Isabelle makamto

Maroc: Touax Maroc, Expert de la construction modulaire

Un nouveau bac fonctionnel plus performant pour la traversée du fleuve Nyong dans la commune de Malombo dans le Nyong et Kelle Région du centre.